AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 being polite is getting us nowhere now ft. sekhmet sundagger

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
sang frais

✖ messages : 23
✖ double compte : Saoirse Domhnall, Ainsley Pryce
✖ crédits : Lux aeterna


Répertoire des liens et des rps
Répertoire de liens et de RPS:

MessageSujet: being polite is getting us nowhere now ft. sekhmet sundagger    Dim 27 Mai - 17:00

Le soleil éclairait de ses derniers faisceaux le Vieux-Seattle, illuminant les parterres de fleurs et les vieilles bâtisses qui se dressaient, nobles et fières, les unes contre les autres. J'arrachais une tulipe blanche - je m'étais jurée d'arrêter cette fâcheuse tendance à cueillir toutes les jolies fleurs pour les offrir à Sekhmet alors que la ville s'évertuait chaque année à replanter les mêmes fleurs que je déracinais, encore et toujours. Puis, je m'arrêtais, face au soleil, humant l'air, l'atmosphère si paisible du quartier. De ce beau et grand quartier fleuri, mon sac à bandoulière sur l'épaule. C'était une belle journée. Ça avait été une belle journée. Et, bien que j'étais épuisée par ma journée de cours et les quelques heures effectuées auprès de l'association, je n'avais qu'une envie, rentrer auprès de Sekhmet qui devait probablement attendre la tombée de la nuit avec la même impatience. Je fis un léger détour pour admirer les paysages, m'arrêtant dans un coffeeshop pour m'acheter un café glacé que je sirotais sur la route tandis que la nuit tombait, s'abattant de nouveau à Seattle.

« Arrière, vampire ! » Et puis, un hurlement. J'ignorais qui de l'audace ou de la bêtise me poussa à me diriger vers ce hurlement mais je me retrouvais bientôt auprès dudit vampire qui gisait sur le sol, une flèche en bois dans le thorax tandis qu'un humain se tenait fièrement, arbalète à la main, en face de la créature. « Vous êtes blessé ? » Demandais-je aussitôt à l'humain, ayant bien conscience que ces actes étaient généralement purement défensifs. « Je t'ai pas sonnée ! Dégage ! » Et il pointa son arme dans ma direction. Je levais aussitôt les bras en l'air pour lui montrer que je ne constituais pas une menace. Et cette foutue bouche qui ne peut pas s'empêcher de l'ouvrir. « Une arbelette, sérieux ? » J'ai tout juste le temps de me jeter au sol lorsqu'une flèche passe au dessus de mes cheveux. « Me cherche pas ! Et dégage ! » D'un geste brusque, je me vois retirer la flèche dudit vampire qui disparaît dans la seconde alors que l'humain prend ses jambes à son cou en insultant le monde entier. Il a compris avant moi quel danger représente ce vampire. « Eh ! Ah ! » Fis-je lorsque je sens deux crocs se planter dans mon cou (...)

_________________
"you know i love you so"
La liberté de penser, et de mal penser et de penser peu, la liberté de choisir moi-même ma vie, de me choisir moi-même. Je ne peux pas dire « d’être moi-même » puisque je n’étais rien qu’une pâte modelable, mais celle de refuser les moules. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leavealighton.forumactif.com/t73-dc-margaret-carstairs-and-all-the-things-you-do
avatar
sang frais

✖ messages : 30
✖ double compte : Aelyn Sandhall, Skye V. Greystorm
✖ crédits : lotus graphics


Répertoire des liens et des rps
Répertoire de liens et de RPS:

MessageSujet: Re: being polite is getting us nowhere now ft. sekhmet sundagger    Dim 27 Mai - 18:12

Sekhmet était allongée sur le lit, la tête en bas. Elle observait le soleil se coucher petit à petit, ravie de voir le ciel s'obscurcir. Le soleil était trop bas pour l'atteindre, mais elle, pouvait le voir. C'était le meilleur moment de la journée. Celui où Margaret rentrait, également. La vampire sourit, et ferma les yeux pour s'étirer longuement. Elle se releva puis roula hors du lit, et descendit dans la cuisine. Elle aimait cuisiner pour Maggie, d'autant plus que cette dernière ne comptait pas ses heures. Alors, Sekhmet sortit des légumes, et commença à les couper, tranquillement. Pour une fois, elle était calme. D'habitude, à cette période de la journée elle était si excitée et impatiente qu'elle ne tenait pas en place. Pas ce soir. Elle avait envie de prendre son temps.

« Une arbalète, sérieux ? » Sekhmet leva la tête, alertée. L'avantage d'entendre super bien, c'est qu'on entendait... super bien. Elle avait reconnu la voix de Maggie, et la mention d'une arbalète ne lui plaisait pas trop. En deux temps trois mouvements, elle était déjà sur le balcon, à humer profondément l'air. « Eh ! Ah ! » Et l'odeur de sang, qui lui titilla les narines. Les yeux de Sekhmet devinrent noirs – plus que d'habitude, complètement noirs – et elle fit un bond impressionnant, s'envolant dans la nuit pour atterrir avec fracas derrière le vampire qui était en train de s'abreuver à sa femme. Ce dernier se retourna aussitôt vers elle, mais n'eut même pas le temps de feuler ou de la reconnaître qu'elle le projetait contre le mur, cassant quelques briques au passage. Elle le rattrapa aussitôt et, les canines sorties, lui sourit : « Rappelle-toi les règles. La prochaine fois, tu clamses. » Le vampire eut aussitôt le bon sens de ranger ses canines et de prendre ses jambes à son cou. Il ne faisait pas bon énerver Sekhmet, et tous les vampires de la ville le savait. Encore plus quand ils faisaient partie de ses sujets, comme cet abruti. Sekhmet se laissa tomber à côté de Maggie, luttant contre elle-même pour ne pas boire son sang. Elle ne réussit ni à faire disparaître le voile noir sur ses yeux, ni ses canines aiguisées, mais cela ne l'empêcha pas de prendre Maggie dans ses bras : « Ça va ? » Ca a toujours été stupide de dire ça, et ça ne changera jamais 

_________________
¤ Desertus ¤
≈Il n'y a que le désert qui guérisse le désespoir: on peut y pleurer sans crainte de faire déborder un fleuve.
@DarkParadize
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leavealighton.forumactif.com/t72-dc-sekhmet-sundagger
avatar
sang frais

✖ messages : 23
✖ double compte : Saoirse Domhnall, Ainsley Pryce
✖ crédits : Lux aeterna


Répertoire des liens et des rps
Répertoire de liens et de RPS:

MessageSujet: Re: being polite is getting us nowhere now ft. sekhmet sundagger    Dim 27 Mai - 19:03

Comme j'aurais aimé m'évanouir, parce que me débattre ne servait à rien. Mes bras et mes jambes s'agitaient, frappaient un mur de briques, retombaient lourdement dans le vide. Un, deux, trois. Rien. Pas d'obscurité, pas de paupières qui se ferment, simplement la douleur, puis les nausées. Rien d'extraordinaire. J'étais insignifiante à ses yeux, qu'un encas parmi tant d'autres. Qu'une humaine parmi les autres. Je détestais me sentir impuissante. Je détestais me sentir prise au piège. Ce n'était pourtant pas la première fois. Et je survivais, inlassablement, envers et contre tout. Et puis, plus rien. Le vampire avait disparu de mon champ de vision. Et cette voix. « Ça va ? » Je me sentis soudainement enveloppée par deux grands bras soyeux et glaciaux comme du marbre. « T'es effrayante, mon amour. Je suis désolé. Je ne parviendrais jamais à m'y faire. » Répondis-je, le souffle court, esquissant un sourire alors que je sentais enfin l'évanouissement poindre à l'horizon. Je levais péniblement ma main droite et caressait son visage, effleurant du bout de l'index les veines sombres qui ornaient ses paupières. Puis, j'éclatais de rire. Tout du moins, du mieux que je pouvais. « Bien sûr que ça va. Ça va toujours. »

_________________
"you know i love you so"
La liberté de penser, et de mal penser et de penser peu, la liberté de choisir moi-même ma vie, de me choisir moi-même. Je ne peux pas dire « d’être moi-même » puisque je n’étais rien qu’une pâte modelable, mais celle de refuser les moules. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leavealighton.forumactif.com/t73-dc-margaret-carstairs-and-all-the-things-you-do
avatar
sang frais

✖ messages : 30
✖ double compte : Aelyn Sandhall, Skye V. Greystorm
✖ crédits : lotus graphics


Répertoire des liens et des rps
Répertoire de liens et de RPS:

MessageSujet: Re: being polite is getting us nowhere now ft. sekhmet sundagger    Dim 27 Mai - 19:15

« T'es effrayante, mon amour. Je suis désolé. Je ne parviendrais jamais à m'y faire. » Sekhmet laissa échapper un léger sourire de soulagement. Elle caressa tendrement les cheveux de Maggie, qui leva la main pour effleurer son visage. Elle la voyait lutter contre la torpeur, et elle se promit de retrouver le vampire et de lui apprendre les bonnes manières. « Bien sûr que ça va. Ça va toujours. » rit Maggie, faisant lever les yeux au ciel à Sekhmet. « T'es pas croyable. » marmonna-t-elle. Elle avait eu peur, ah ça oui. Peur d'arriver trop tard, peur qu'il l'ait transformée… Mais comme toujours, elle enfouissait ses émotions les plus noires au fond d'elle.

Sekhmet claqua des dents plusieurs fois, puis finit par réussir à faire rentrer ses canines et à faire disparaître le voile noir. Doucement, elle glissa ses bras sous Maggie, et la souleva. Aussitôt fait, Sekhmet prit le chemin de leur appartement, tranquillement. Une course de vampire était trop violente pour un organisme humain, encore plus lorsque ce dernier venait de se faire mordre. Une dernière fois, Sekhmet huma l'air, et imprima dans son esprit les deux odeurs, celle de l'humain et celle du vampire. « Au fait, c'est quoi cette histoire d'arbalète ? » demanda-t-elle, le nez froncé, jetant un regard à Maggie en la plaçant dans une position plus confortable.

_________________
¤ Desertus ¤
≈Il n'y a que le désert qui guérisse le désespoir: on peut y pleurer sans crainte de faire déborder un fleuve.
@DarkParadize
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leavealighton.forumactif.com/t72-dc-sekhmet-sundagger
avatar
sang frais

✖ messages : 23
✖ double compte : Saoirse Domhnall, Ainsley Pryce
✖ crédits : Lux aeterna


Répertoire des liens et des rps
Répertoire de liens et de RPS:

MessageSujet: Re: being polite is getting us nowhere now ft. sekhmet sundagger    Lun 28 Mai - 10:13

« T'es pas croyable. » « Et toi, tu arrives toujours à point. » Répondis-je faiblement, esquissant de nouveau un sourire. Pourtant, j'aurais donné n'importe quoi pour me départir de cette étiquette de femme en détresse. Quoi que je fasse, quoi que je dise, Sekhmet finissait toujours par me retrouver, par nettoyer derrière moi. Non pas que cela en était déplaisant, quoi qu'un peu vexant, finalement. « Au fait, c'est quoi cette histoire d'arbalète ? » Je déposais mes bras autour de son cou, comme pour m'empêcher de sombrer, scellant mes mains l'une contre l'autre pour me forcer à rester éveillée. J'aurais très bien pu lui demander un peu de sang pour guérir - elle n'aurait pas refusé. Et il n'y avait apparement rien de plus intime, rien de plus érotique que de partager son sang chez les vampires. Pourtant, cette pratique n'évoquait rien de sensuel à mes yeux. Je préférais de loin agir à ma manière, me rétablir péniblement, comme l'humaine que j'étais, avec mes faiblesses. « T'aurais dû voir, c'était dément. Beaucoup plus cool qu'un révolver, plus vintage et plus badass. »

_________________
"you know i love you so"
La liberté de penser, et de mal penser et de penser peu, la liberté de choisir moi-même ma vie, de me choisir moi-même. Je ne peux pas dire « d’être moi-même » puisque je n’étais rien qu’une pâte modelable, mais celle de refuser les moules. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leavealighton.forumactif.com/t73-dc-margaret-carstairs-and-all-the-things-you-do
avatar
sang frais

✖ messages : 30
✖ double compte : Aelyn Sandhall, Skye V. Greystorm
✖ crédits : lotus graphics


Répertoire des liens et des rps
Répertoire de liens et de RPS:

MessageSujet: Re: being polite is getting us nowhere now ft. sekhmet sundagger    Lun 28 Mai - 19:06

« T'aurais dû voir, c'était dément. Beaucoup plus cool qu'un révolver, plus vintage et plus badass. » Sekhmet ne répondit pas, les sourcils froncés et une moue soucieuse sur le visage. Un problème dont il faudrait qu'elle s'occupe. Les neutraliseurs étaient déjà des plaies, si en plus elle devait se soucier d'armes de jet avec des pieux en bois, ce serait bientôt l'enfer. Subitement, son visage s'éclaira alors qu'elle entrait à grandes enjambées dans leur immeuble : « C'est bête, j'ai cru que tu parlais de moi pendant un instant. » Sekhmet appela l'ascenseur, dont les portes s'ouvrirent aussitôt, et y entra. Elle s'adossa au mur en métal, et reposa doucement les jambes de Maggie par terre, afin de libérer sa main gauche. Étant donné qu'elle était partie par le balcon, il lui fallait les clés pour pouvoir rentrer dans l'appartement. Ainsi, Sekhmet fouilla dans le sac de sa femme, et en sortit son trousseau de clés, qu'elle mit aussitôt dans la poche arrière de son pantalon.

Tout au long de l'opération, ses yeux étaient restés fixés sur le cou de Maggie. Leur position, et les mains de Maggie autour de sa nuque, faisaient que la blessure se trouvait à quelques centimètres à peine de Sekhmet, qui sentait ses yeux se voiler et les veines noires saillir. Contrairement à la majorité de ses camarades, elle ne buvait que du sang synthétique depuis huit ans. En fait, la création de ce sang avait été une véritable bénédiction. Il était arrivé dans une période où Sekhmet, dès qu'elle sentait du sang humain, ne pouvait s'empêcher de vomir de dégoût. Une overdose de sang humain. En même temps, lorsqu'on a 1352 ans, il faut bien que ça arrive à un moment ou un autre... Mais, si elle avait trouvé le sang synthétique délicieux au début, elle devait reconnaître que l'odeur du sang de Maggie lui était irrésistible. Et, malgré tout son self-control, elle ne put y résister. En un instant, Sekhmet enfouit sa tête dans le cou de Maggie, léchant consciencieusement le sang qui avait coulé de la plaie. Tant pis s'il avait roulé jusqu'à la naissance de sa poitrine. Chaque goutte, chaque éclaboussure, elle la nettoya. Avec délicatesse, avec délice. Ses mains se placèrent au creux des reins de Maggie, s'y crispèrent, la rapprochèrent d'elle. C'était même plus qu'une envie, c'était un besoin viscéral. Sekhmet se figea une fois la plaie proprement nettoyée. Les yeux fermés, le souffle court, elle ne bougea pas. L'odeur du sang, alliée à l'odeur de Maggie, la rendait folle. Un long frisson la parcourut, explosant à la base de son crâne. Elle était une vampire. Le sang était sa nourriture ; elle ne pouvait aller contre sa nature. Mais elle aimait Maggie ; elle ne pourrait jamais la blesser. Ses canines ne sortirent pas, seuls ses yeux restèrent d'un noir d'encre. Sekhmet frissonna de nouveau, son souffle heurtant le cou de Maggie, et en ramenant une odeur de sang frais. Elle rouvrit les yeux, et s'aperçut que le sang continuait de perler de la blessure. Sekhmet avança de nouveau la tête, lentement, pour embrasser tendrement la morsure, récupérant chaque perle rubis. Maggie n'avait aucune idée d'à quel point goûter son sang la perturbait. Elle n'avait aucune idée de ce que cela pouvait signifier pour elle.

_________________
¤ Desertus ¤
≈Il n'y a que le désert qui guérisse le désespoir: on peut y pleurer sans crainte de faire déborder un fleuve.
@DarkParadize
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leavealighton.forumactif.com/t72-dc-sekhmet-sundagger
avatar
sang frais

✖ messages : 23
✖ double compte : Saoirse Domhnall, Ainsley Pryce
✖ crédits : Lux aeterna


Répertoire des liens et des rps
Répertoire de liens et de RPS:

MessageSujet: Re: being polite is getting us nowhere now ft. sekhmet sundagger    Lun 28 Mai - 23:06

Sekhmet était juste. Sekhmet était dotée d'une grande humanité - alors qu'elle avait traversé les époques, les révolutions, les guerres, les civilisations. Elle avait vu le peuple se révolter, le peuple se déchirer. Sekhmet était une source d'inspiration, ma source d'inspiration.
J'osais quitter son regard un instant tandis qu'elle me reposait sur le sol, afin d'extirper les clefs de l'appartement de mon sac. Ce fut tout naturellement que j'accueillis les lèvres de Sekhmet le long de ma nuque jusqu'à la poitrine, alors qu'elle recueillait chaque goutte de mon sang. Je ne connaissais pas très bien les vampires. Aussi, je décidais de ne pas interrompre ce rituel - qui était de plus, terriblement sensuel à mes yeux. Mon bas-ventre s'affolait lorsque ses mains se posaient sur le creux de mes reins, tandis que sa langue parcourait inlassablement ma nuque - c'était terriblement romantique. Et particulièrement déroutant d'imaginer qu'on se délectait de mon sang.
Ce fut lorsqu'elle cessa un instant ses baisers que je fus frappée d'un instant de lucidité. « Oh attends, ça va ? » Demandais-je soudainement, des accents affolés dans la voix. « Ça compte quand même ou pas pour ton régime ? » Demandais-je avec maladresse, ne sachant trop comment évoquer sa diète de sang synthétique. Sekhmet avait un tel self-control, acquis force d'expérience, qu'il m'arrivait parfois d'oublier sa nature vampirique. « Et, aïe. Oh, bordel. » Fis-je en sentant ma nuque picoter un instant, à mesure que je reprenais mes esprits et mes couleurs. Je portais instinctivement ma main sur ma nuque, interpellée par la sensation désagréable du sang qui ruisselle le long du corps. « Oh, ciel. » Dis-je en essuyant tant bien que mal ma main sur mes vêtements - faute de tissu plus adapté, pénétrant dans l'ascenseur sans réaliser que je venais probablement d'aggraver la situation.

_________________
"you know i love you so"
La liberté de penser, et de mal penser et de penser peu, la liberté de choisir moi-même ma vie, de me choisir moi-même. Je ne peux pas dire « d’être moi-même » puisque je n’étais rien qu’une pâte modelable, mais celle de refuser les moules. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leavealighton.forumactif.com/t73-dc-margaret-carstairs-and-all-the-things-you-do
avatar
sang frais

✖ messages : 30
✖ double compte : Aelyn Sandhall, Skye V. Greystorm
✖ crédits : lotus graphics


Répertoire des liens et des rps
Répertoire de liens et de RPS:

MessageSujet: Re: being polite is getting us nowhere now ft. sekhmet sundagger    Mar 29 Mai - 18:29

« Oh attends, ça va ? […] Ça compte quand même ou pas pour ton régime ? […] Et, aïe. Oh, bordel. […] Oh, ciel. » Comme toujours, la vitesse à laquelle Maggie enchaînait les phrases perturba Sekhmet. Elle n'eut même pas le temps de répondre ou de bouger que Maggie s'extirpait de ses bras pour entrer dans l'ascenseur. La vampire faillit gronder de dépit – ou de colère – lorsque sa source de sang s'éloigna, mais Sekhmet se retint aussitôt. Elle resta plantée devant l'ascenseur, occupée à reprendre ses esprits. Ne la regarde pas. Regarde la plante. Ne la sens pas. Sens la plante. Bouffe la plante, à la limite. La mâchoire de Sekhmet joua plusieurs fois, l'os apparaissant sous sa peau, tandis qu'elle reprenait le contrôle. Alors se posa la question de savoir si elle pourrait supporter d'être dans un endroit fermé avec une source de sang à proximité – source de sang qui était sa femme, ce qui n'arrangeait rien. Parce qu'en plus d'avoir l'attrait de ce liquide vital, elle avait tout l'amour de Sekhmet. Le pire – ou le meilleur – pour un vampire, était de goûter le sang de son aimé. Tout au moins, pour Sekhmet. Elle n'avait pas pu s'empêcher de goûter le sang de Maggie, sans son consentement, et elle en ressentait une grande culpabilité. Elle devait l'avouer, ses rêves les plus fous étaient ceux où elle s'abreuvait – légèrement, pas stupide non plus – à Maggie, avant de lui faire l'amour follement. Mais là, ce n'était pas du tout pareil. Certes, Maggie avait eu l'air d'apprécier – elle la connaissait suffisamment pour le savoir, en plus de le sentir – mais elle avait aussi eu peur. Et ce n'était pas ce qu'elle voulait. Elle avait eu tellement de mal à enfin l'approcher, à lui montrer qu'elle n'avait pas à la craindre, que c'en était dépitant de céder à ses pulsions dans un hall d'immeuble.

Mais elle ne pouvait pas la laisser seule. Qui sait ce qui pouvait arriver. Elle pouvait s'évanouir, quelqu'un d'autre pouvait entrer dans l'ascenseur et... Juste avant que les portes de l'ascenseur ne se referment, Sekhmet se glissa à l'intérieur. Elle croisa les bras, gênée, jetant un regard par en-dessous à Maggie. « Ce n'est pas un régime. C'est la loi. Mais bordel, ils devraient faire des goûts. Goût cerise, je suis sûre que j'adorerai. » Et ce serait bien plus facile de ne pas avoir envie de toi. Sang-suellement parlant. Sekhmet inspira profondément. Grossière erreur, qu'elle faisait toujours, plus ou moins inconsciemment. Sigmund, tu crains. Le sang emplit ses narines, envahit ses neurones ; que c'était dur ! « Est-ce que je peux- » commença-t-elle à dire, ses instincts primaires prenant le dessus, avant de s'arrêter brutalement. Sekhmet décroisa les bras, plongea les mains dans ses cheveux et ferma les yeux, la tête levée vers le plafond de l'ascenseur. Le temps, encore une fois, de se calmer. Le problème, ce n'était pas tant le sang. C'était qu'elle y avait goûté. Et maintenant, la faim lui tordait les entrailles, embrasait tout son corps. Elle oscillait entre phases de contrôle de l'humaine, et phases de contrôle de la vampire. « Je te fais peur ? » demanda-t-elle, à voix basse, laissant retomber ses mains, et osant planter ses yeux dans ceux de Maggie. Elle voulait lui transmettre toute l'inquiétude qu'elle ressentait, toute la volonté qu'elle mettait à se contrôler, et tous ses regrets si elle avait fait quelque chose de mal, quelque chose qu'elle ne voulait pas. Ce n'était pas son but. Ce n'était que sa nature. Qu'elle haïssait, dans ce genre de situation.

_________________
¤ Desertus ¤
≈Il n'y a que le désert qui guérisse le désespoir: on peut y pleurer sans crainte de faire déborder un fleuve.
@DarkParadize
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leavealighton.forumactif.com/t72-dc-sekhmet-sundagger
avatar
sang frais

✖ messages : 23
✖ double compte : Saoirse Domhnall, Ainsley Pryce
✖ crédits : Lux aeterna


Répertoire des liens et des rps
Répertoire de liens et de RPS:

MessageSujet: Re: being polite is getting us nowhere now ft. sekhmet sundagger    Jeu 31 Mai - 22:01

Sekhmet se glissa à l'intérieur de l'ascenseur, avant que les portes ne se referment. « Ce n'est pas un régime. C'est la loi. Mais bordel, ils devraient faire des goûts. Goût cerise, je suis sûre que j'adorerai. » J'éclatais aussitôt de rire. Sekhmet s'était étrangement bien accoutumée du langage de ce siècle - à l'instar d'autres vampires plus âgés que j'avais pu rencontrer. « Parce que tu te souviens du - » « Est-ce que je peux - » Me dévorer des yeux ? Imprimer mon odeur ? T'abreuver de moi ? Soudain, la douleur au creux de ma nuque réveilla mon corps et je grimaçais. « Je te fais peur ? » Un instant, j'hésitais à répondre « oui », tant Sekhmet qui était d'un self-control à faire pâlir les plus aguerris semblait tourner en rond comme un lion en cage, bien qu'elle ne s'agitait pas outre mesure, cependant. Ça se voyait dans ses yeux. « Non. » Murmurais-je finalement, ne parvenant pas à soutenir son regard ; ses prunelles sombres transpirant un tourment certain. « Mais toi, de quoi as-tu donc si peur ? » Demandais-je en levant le menton, avançant d'un pas vers Sekhmet, comme pour lui signifier que je ne craignais pas la vampire. Je n'avais d'ailleurs, jamais eu peur d'elle, à l'exception des petites appréhensions d'usage, lorsque l'on se retrouve confronté pour la première fois avec un vampire, de surcroît en tête à tête.

_________________
"you know i love you so"
La liberté de penser, et de mal penser et de penser peu, la liberté de choisir moi-même ma vie, de me choisir moi-même. Je ne peux pas dire « d’être moi-même » puisque je n’étais rien qu’une pâte modelable, mais celle de refuser les moules. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leavealighton.forumactif.com/t73-dc-margaret-carstairs-and-all-the-things-you-do
avatar
sang frais

✖ messages : 30
✖ double compte : Aelyn Sandhall, Skye V. Greystorm
✖ crédits : lotus graphics


Répertoire des liens et des rps
Répertoire de liens et de RPS:

MessageSujet: Re: being polite is getting us nowhere now ft. sekhmet sundagger    Ven 1 Juin - 15:19

Maggie grimaça, et Sekhmet put presque sentir dans son propre corps la douleur qu'elle devait ressentir. cette petite pointe aiguë dans son cou qui picotait. Aussitôt, Sekhmet détourna le regard vers l'un des murs métalliques de l'ascenseur, obsédée à l'idée de ne pas regarder le sang qui en coulait en un fin ruisselet. Maggie mit longtemps à lui répondre. Elle sentait l'hésitation en elle, et ça, plus que tout autre chose, lui déchira le cœur. Oui, elle lui faisait peur. Évidemment, qu'elle lui faisait peur. C'était dans sa nature. C'était sa nature. Pourquoi aurait-on créé les vampires, dans ce cas ? That is the question. Cette question qu'elle se posait depuis des siècles. Celle qui la maintenait en vie, parce que, acharnée comme elle l'était, Sekhmet refusait de partir avant d'avoir la réponse. Elle détestait rester coincée sur un problème, et ce dernier ne lui résisterait pas. Mais là n'était pas la question.

« Non. » finit par répondre Maggie, tout en fuyant son regard. « Mais toi, de quoi as-tu donc si peur ? » Sekhmet releva les yeux vers Maggie. La tempête dans ses yeux ne s'apaisa aucunement. « De ça, justement, murmura-t-elle, de te faire peur. Et de ne pas arriver à temps. » Elle s'arrêta un instant, les yeux tristes, plongés dans ceux de Maggie. « Et de tout un tas d'autres choses sur lesquelles je n'arrive même pas à mettre de mots. » souffla-t-elle enfin, la gorge si serrée qu'elle ne pouvait guère parler plus fort. Sa capacité d'imprégnation l'étonnait toujours. N'importe qui aurait pu croire qu'elle était humaine, tant elle était entrée dans leur moule. Des années d'expérience... et des années de peur. Et, aussi étonnant que cela puisse paraître : « J'ai peur de mourir avant toi. J'ai peur de mourir. »

_________________
¤ Desertus ¤
≈Il n'y a que le désert qui guérisse le désespoir: on peut y pleurer sans crainte de faire déborder un fleuve.
@DarkParadize
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leavealighton.forumactif.com/t72-dc-sekhmet-sundagger
avatar
sang frais

✖ messages : 23
✖ double compte : Saoirse Domhnall, Ainsley Pryce
✖ crédits : Lux aeterna


Répertoire des liens et des rps
Répertoire de liens et de RPS:

MessageSujet: Re: being polite is getting us nowhere now ft. sekhmet sundagger    Jeu 7 Juin - 22:51

Sekhmet détourna les yeux un instant, faisant tout son possible pour éviter mon regard. Je baissais aussitôt la tête, honteuse, sentant la culpabilité me submerger. Si je n'avais pas été humaine, si je n'avais pas été aussi fragile et aussi impuissante, Sekhmet n'aurait pas eu à détourner les yeux, elle n'aurait pas eu à lutter contre sa condition. Ça ne devrait pas être ainsi. Ça ne devrait pas être aussi difficile. Sekhmet méritait bien mieux. Mais renoncer à Sekhmet relevait de l'ordre de l'impossible. Mon coeur se briserait en mille morceaux. Cette pensée me coupa la respiration quelques instants et je sentis le sol se dérober sous mes pieds. « Wow. » Fis-je en attrapant brusquement la barre de sécurité, alors que l'ascenseur se stabilisait à notre étage. Les portes s'ouvrirent aussitôt.

« De ça, justement, de te faire peur. Et de ne pas arriver à temps. Et de tout un tas d'autres choses (...) » « Alors, transforme-moi. » Répondis-je aussitôt, les yeux rivés sur une Sekhmet désemparée - ce qui arrivait rarement, il faut le dire. Transforme-moi. Ne me transforme pas. Transforme-moi. Que faire, au fond ? Si ce n'est vivre dans la naïveté la plus totale et espérer que cela suffise ? Je voulais passer l'éternité auprès de Sekhmet. Pourtant, je ne voulais pas mourir. Pas maintenant. Je voulais vieillir. Les portes se refermèrent sous notre inaction. « J'ai peur de mourir avant toi. J'ai peur de mourir. » « Qu'y a-t-il ? » Demandais-je en fronçant les sourcils, surprise et quelque peu désarçonnée. Sekhmet semblait en proie à une inquiétude immense, ce qui me déstabilisa grandement, elle qui était pourtant constamment dans le rôle de celle qui rassure. Un phare dans la nuit. Mon étincelle dans l'obscurité.

_________________
"you know i love you so"
La liberté de penser, et de mal penser et de penser peu, la liberté de choisir moi-même ma vie, de me choisir moi-même. Je ne peux pas dire « d’être moi-même » puisque je n’étais rien qu’une pâte modelable, mais celle de refuser les moules. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leavealighton.forumactif.com/t73-dc-margaret-carstairs-and-all-the-things-you-do
avatar
sang frais

✖ messages : 30
✖ double compte : Aelyn Sandhall, Skye V. Greystorm
✖ crédits : lotus graphics


Répertoire des liens et des rps
Répertoire de liens et de RPS:

MessageSujet: Re: being polite is getting us nowhere now ft. sekhmet sundagger    Sam 9 Juin - 17:00

Sekhmet sentit la vague de panique qui submergeait Maggie, aussitôt suivi d'un « Alors, transforme-moi. » qui lui fit regretter de se livrer à elle. Certes, c'était important pour Sekhmet de tout dire à sa femme, mais elle ne voulait pas que ça mène à ce genre de décisions, prises sous le coup de l'émotion. Ça ne servait à rien d'autre qu'au regret. « Qu'y a-t-il ? » la questionna Maggie à la suite de son avis, l'air surprise, étonnée et... aussi désemparée qu'elle. Encore une fois, Sekhmet regretta de se livrer, mais il faudrait bien qu'elle le lui dise à un moment où à un autre. Sekhmet replongea ses mains dans ses cheveux et leva la tête vers le plafond de l'ascenseur, les portes se refermant derrière elle. « Quelqu'un a essayé de me tuer. » avoua-t-elle, les mains retombées et les yeux plongés dans ceux de Maggie. Derrière elle, les portes se rouvrirent, commandées de l'extérieur par une tierce personne. Sekhmet tendit aussitôt le bras, à vitesse vampirique, pour replacer quelques mèches des cheveux de Maggie devant sa plaie. Tout de suite après, elle entrelaça ses doigts à ceux encore légèrement ensanglantés de la jeune femme, puis se retourna vers leur voisine qui hésitait à rentrer dans l'ascenseur, le regard rivé sur elle, mi-accusateur mi-apeuré. « Bonne journée, Madame Parkson. » lui souhaita Sekhmet, semblant tout à fait normale, humaine, entraînant Maggie à sa suite. Elle plongea la main dans sa poche arrière, en ressortit les clés de Maggie et ouvrit leur porte, laissant Maggie rentrer avant de refermer derrière elles, et de s'adosser à la porte.

Sekhmet déglutit un instant, puis se décida à parler un peu plus. « Tu sais que te transformer ne changera rien, n'est-ce pas ? Et je te rappelle que tu veux vieillir... avoir des enfants... sans parler de ton addiction au soleil, la taquina-t-elle avant de reprendre plus sérieusement. J'ai peur de mourir avant toi, parce que maintenant qu'on est dans une ère où tout le monde demande la transparence, où tout est numérisé et peut donc être piraté, si on apprend ma véritable identité, ma véritable origine, ce sera la chasse à la Sekhmet. Et je ne veux ni que tu vois ça, ni que tu sois mêlée à ça. »

_________________
¤ Desertus ¤
≈Il n'y a que le désert qui guérisse le désespoir: on peut y pleurer sans crainte de faire déborder un fleuve.
@DarkParadize
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leavealighton.forumactif.com/t72-dc-sekhmet-sundagger
avatar
sang frais

✖ messages : 23
✖ double compte : Saoirse Domhnall, Ainsley Pryce
✖ crédits : Lux aeterna


Répertoire des liens et des rps
Répertoire de liens et de RPS:

MessageSujet: Re: being polite is getting us nowhere now ft. sekhmet sundagger    Lun 11 Juin - 14:08

« Quelqu'un a essayé de me tuer. » « Quoi ?! » Répondis-je bêtement, hoquetant presque sous la surprise. Un sentiment d'angoisse vint s'emparer de ma poitrine à mesure que Madame Parkson entrait dans l'ascenseur, oscillant entre la colère et la peur, son regard suivant les traces de sang qui s'étendaient de ma nuque jusqu'à la naissance de ma poitrine.
Je me laissais entraîner sans réagir, pénétrant dans l'appartement à la manière d'un robot, sans sentiment ni réaction. Quelqu'un voulait tuer Sekhmet. Ma Sekhmet. « Tu sais que te transformer ne changera rien (...) sans parler de ton addiction au soleil (...) » « Je me fous du soleil ! Je me fous de tout ça ! » Répondis-je en me réveillant de ma léthargie si brusquement que ma vision se brouilla un instant. Bon, elle n'avait pas tort au sujet de l'addiction au soleil. Quand bien même ! « Je pourrais te protéger. » Ajoutais-je naïvement, à vrai dire, avec toute la naïveté du monde. Je ne mesurais aucunement les pouvoirs de Sekhmet et les histoires d'âge et de puissance chez les vampires m'échappaient totalement. « J'ai peur de mourir avant toi (...) Et je ne veux ni que tu vois ça, ni que tu sois mêlée à ça. » « Alors, transforme-moi. Transforme-moi. » Je n'avais aucun argument valable. Alors, et parce que je ne supportais plus l'odeur du sang sur ma peau, je retirais vivement mon t-shirt que je jetais aux pieds de Sekhmet, comme pour la faire réagir. Je retirais également mon jean, pour me retrouver en sous-vêtements devant Sekhmet. Pour qu'elle comprenne à quel point j'étais vulnérable dans cette position, dans cette condition d'humaine. « Tu n'en as pas assez de venir me secourir ? » Demandais-je en me rapprochant d'elle, tandis qu'elle était adossée à la porte d'entrée. A court d'idées, et parce qu'elle n'avait jamais su me résister - légèrement prétentieux et pas tout à fait juste, je me rapprochais de nouveau, caressant ma poitrine les doigts recouverts des dernières parcelles de sang humide. « Transforme-moi. Tu n'auras peut-être pas autant de chance la prochaine fois. » Ce comportement ne me ressemblait guère - à vrai dire, il était bien éloigné de la réalité. Sekhmet m'avait déjà confié qu'on attentait à sa vie. Mais elle avait toujours su y faire face. Et c'était bel et bien la première fois que cette menace l'angoissait, ce qui n'avait eu de conséquence que de provoquer en moi une véritable détresse. Qu'est-ce qu'on ne ferait pas par amour !

Bien que la peur me tiraillait l'estomac - risquer sa vie provoquait rarement l'indifférence, j'osais de nouveau glisser mes doigts ensanglantés le long de ma poitrine pour les déposer sur les lèvres de Sekhmet, espérant qu'elle se jette sur moi. Priant pour qu'elle me transforme... au risque qu'elle cède à ses pulsions les plus primaires et ne s'abreuve de moi jusqu'à la dernière goutte. C'était un risque que j'étais prête à courir. « Je me suis rarement demandé comment j'allais mourir. Mais mourir à la place d'un être cher me semble une fin enviable. »

_________________
"you know i love you so"
La liberté de penser, et de mal penser et de penser peu, la liberté de choisir moi-même ma vie, de me choisir moi-même. Je ne peux pas dire « d’être moi-même » puisque je n’étais rien qu’une pâte modelable, mais celle de refuser les moules. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leavealighton.forumactif.com/t73-dc-margaret-carstairs-and-all-the-things-you-do
avatar
sang frais

✖ messages : 30
✖ double compte : Aelyn Sandhall, Skye V. Greystorm
✖ crédits : lotus graphics


Répertoire des liens et des rps
Répertoire de liens et de RPS:

MessageSujet: Re: being polite is getting us nowhere now ft. sekhmet sundagger    Lun 11 Juin - 19:45

Avant même d'avoir compris comment elle en était arrivée là, Sekhmet se retrouva face à la scène la plus sexy qu'il lui ait été donnée de voir. Elle resta immobile, hypnotisée par Maggie, la voix de cette dernière n'était plus qu'un brouhaha à ses oreilles, ses yeux étaient fixés sur ses doigts ensanglantés qui parcouraient sensuellement sa poitrine. Elle ne se rendit compte qu'elle avait la bouche entrouverte que quand Maggie y posa ses doigts. Aussitôt, alors même qu'un frisson explosait à la base de sa nuque, ses yeux se voilèrent de noir, et les veines autour de ses orbites saillirent, tandis que ses canines apparaissaient avec un bruit sec. Son souffle était coupé, et il lui était d'une difficulté rare de se retenir.

Brutalement, Sekhmet plaqua Maggie contre le mur de l'entrée, son visage à quelques centimètres du sien, haletante, les yeux noirs, les yeux fous. Tout se brouillait dans un nuage fumeux devant elle, c'était à peine si elle voyait les traits de Maggie se dessiner à travers cette brume. Elle ne s'était pas rendue compte d'à quel point le véritable sang lui manquait, jusqu'à cet instant. Elle n'avait aucune idée d'à quel point elle était en manque, jusqu'à maintenant. « C'est une drogue, Maggie, souffla-t-elle en recouvrant un peu de lucidité, C'est une drogue. Et je ne peux pas te faire subir ça. Pas encore. Je ne suis pas prête. Et c'est pour ça que je ne mourrai pas. Et que tu ne mourras pas. Parce que... quand on sera prêtes toutes les deux... qu'on sera décidées... je serai là. » Elle continuait de haleter, parce que c'était toujours dur, de résister à ce sang, si frais, si savoureux, qui se trouvait juste sous son nez. Sekhmet baissa la tête, et, comme un peu plus tôt, récupéra, une à une, les gouttes de sang sur la poitrine de Maggie. Au passage, elle laissa ses canines effleurer la peau de sa compagne, sans trop savoir ce que ça donnerait. Si ça la convaincrait de laisser tomber, ou, au contraire, de poursuivre dans sa démarche. Ou si ça n'aurait aucun effet. Ou si elle aimerait ça. Elle n'en savait rien.

Sekhmet remonta jusqu'au cou de Maggie, et embrassa tendrement la plaie qui s'y trouvait. « Et ne t'avise pas... de demander à qui que ce soit d'autre... de te transformer. C'est à moi de le faire. » Sekhmet repositionna son visage devant celui de Maggie et, lentement, difficilement, fit disparaître ses symptômes vampiriques. La vampire tendit le cou, et embrassa doucement Maggie, laissant retomber ses mains pour les poser sur ses hanches. Elle l'aimait, follement, et oui, Maggie était la raison pour laquelle elle était encore en vie. Toutes ses années... elle n'avait attendu qu'elle. C'était peut-être niais, mais c'était vrai. Personne n'avait vécu aussi longtemps qu'elle. Personne ne connaissait mieux qu'elle la vie, et la mort, et entre les deux, l'amour. Elle avait aimé, peut-être, elle n'en savait rien. Parce qu'aujourd'hui Maggie la faisait douter. Si elle avait aimé, ce n'était pas aussi fort. Et si ce n'était pas aussi fort... ce n'était pas de l'amour. Sekhmet ne croyait pas aux âmes sœurs. Elle avait arrêté d'y croire il y a longtemps. Mais ce en quoi elle croyait, c'était en ce sentiment qu'elle sentait, chaque jour passé aux côtés de Maggie, ce sentiment qui surpassait tout ce qu'elle avait un jour pu vivre. Mieux que quiconque, Sekhmet connaissait la valeur d'un amour si fort... si rare.

_________________
¤ Desertus ¤
≈Il n'y a que le désert qui guérisse le désespoir: on peut y pleurer sans crainte de faire déborder un fleuve.
@DarkParadize
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leavealighton.forumactif.com/t72-dc-sekhmet-sundagger
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: being polite is getting us nowhere now ft. sekhmet sundagger    

Revenir en haut Aller en bas
 
being polite is getting us nowhere now ft. sekhmet sundagger
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Klauria ♡ the next time i won't be so polite.
» Je chus silicosé!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEAVE A LIGHT ON. :: SEATTLE :: Quartier Est-
Sauter vers: