AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 and I need some kind of sign ft. roxanne falsworth

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
sang frais

✖ messages : 41
✖ double compte : Saoirse Domhnall, Margaret Carstairs
✖ crédits : tearsflight avatar


Répertoire des liens et des rps
Répertoire de liens et de RPS:

MessageSujet: and I need some kind of sign ft. roxanne falsworth   Jeu 7 Juin - 23:32

« Putain, quelle horreur ! » « On ne s'entend plus ici ! » Répondis-je en haussant la voix, coupant mon dictaphone un instant. Cette scène de crime était particulièrement insoutenable - je devais le reconnaître. Un groupe d'individus - l'on dénombrait six victimes pour l'heure, en morceaux, avait été retrouvé dans un bois, calciné, un feu de camps à son épicentre. Je réactivais le dictaphone. « Un individu de sexe masculin, en position foetale - » « C'est quoi ça... BORDEL ! » « Quoi, encore ?! » Fis-je, excédée en coupant de nouveau le dictaphone, les yeux aussitôt rivés vers les corps en mouvements - l'un des inspecteurs avait visiblement trébuché et se retrouvait par terre. « Connor a trébuché sur une tête ! » « Tu as endommagé la scène de crime ?! » Je fis de grandes enjambées dans la direction de mes collègues, excédée, mes talons hauts s'enfonçant dans la terre humide. « Ça va, j'fais pas exprès de tomber non plus.  » Je le toisais un instant, avant de renoncer en lui tendant la main. Son visage s'était adouci. Le mien aussi. Perchée sur mes talons hauts, avoisinant le mètre quatre vingt-cinq, j'avais, comme d'ordinaire, déstabilisé mon collègue qui balbutiait déjà quelques excuses incompréhensibles. S'il savait à quel point j'étais si peu intéressée par les relations amoureuses ! S'il savait à quel point je n'étais pas une femme pour lui ! Ces pensées me rappelèrent aussitôt à quel point je me sentais seule. Pourtant, je ne voulais personne. J'étais incapable de prendre soin d'un autre être. Je préférais de loin fuir les relations amoureuses en pratiquant le ghosting dans lequel j'excellais. Quel curieux paradoxe, d'aimer l'amour et de le fuir en même temps ! (...)

Je poursuivis mon analyse de la scène de crime, désignant aux experts ce qu'il y avait à photographier, sous l'admiration des jeunes stagiaires en sneakers - l'on s'était rapidement fait à mes choix vestimentaires qui étaient jugés trop sophistiqués pour un médecin légiste amené à se déplacer à toute heure de la nuit ou du jour, souvent dans des endroits sales et peu fréquentables. « Je ne peux rien faire de plus. On en saura davantage à l'autopsie. » Dis-je au lieutenant avant de détourner les talons pour rejoindre mon véhicule. Le camion de pompiers qui avait éteint le feu était toujours présent sur la scène de crime. Certains pompiers discutaient encore avec les forces de l'ordre - la plupart se connaissaient à vrai dire. Ça semblait si simple de sympathiser, de boire un café infâme et aller de son commentaire. Et puis, alors que je songeais à prendre un peu d'avance et me rendre au commissariat pour débuter mon rapport, ce fut à ce moment que je croisais le regard de Roxanne. « Bonsoir. » Fis-je en m'avançant dans sa direction, lissant ma robe en caressant nerveusement la ceinture en cuir qui soulignait parfaitement ma taille. Roxanne et moi avions été amenées à nous rencontrer fréquemment ces derniers mois - les chiffres étaient tronqués, il y avait bien eu une augmentation des crimes !, et j'avais, quelque peu sympathisé avec la jeune femme. J'ignorais ce qui me plaisait en elle. Mais parmi tous ces visages familiers, le sien ne m'inspirait que de la sympathie. « Je crois bien qu'on a encore affaire aux vampires. » Dis-je en haussant les sourcils, comme pour rechercher une quelquonque approbation. C'était un classique. Démembrer les victimes pour se débarrasser des preuves, réaliser que ce n'est pas la meilleure option, brûler la scène de crime pour faire disparaître l'objet du délit.

_________________
Il n'y a pas d'âge pour réapprendre à vivre. on dirait même qu'on ne fait que ça toute sa vie : repartir, recommencer, respirer à nouveau. comme si on n'apprenait jamais rien sur l'existence, sauf parfois une caractéristique de soi-même, une endurance, une vaillance, une légèreté, quand ce n'est pas une impuissance, une lâcheté. ▵ code by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leavealighton.forumactif.com/t18-ainsley-pierce-il-n-y-a-pas-d-age-pour-reapprendre-a-vivre
avatar
sang frais

✖ messages : 33
✖ double compte : /
✖ crédits : tumblr


Répertoire des liens et des rps
Répertoire de liens et de RPS:

MessageSujet: Re: and I need some kind of sign ft. roxanne falsworth   Ven 8 Juin - 21:01

La soirée n'avait pas été évidente, rentrer dans un bois en proie aux flammes, hurler dans les flammes pour savoir si des victimes étaient toujours en vie, mais sans résultat. Tout avait déjà bien brûlé dans un cercle presque parfait avant leur arrivée, mais ce n'est qu'une fois le feu éteint qu'ils s'étaient rendu compte de l'étendue des dégâts. Éteindre l'incendie avait pris quelques heures, dès qu'il y avait du combustible à revendre, plus les feux étaient compliqués à éteindre, dans le bois en question, ce n'était pas ce qu'il manquait. Ils avaient ensuite pénétré une nouvelle fois dans le centre du bois pour savoir ce qui avait causé l'incendie et découvert les victimes complètement calcinées. Le médecin légiste allait avoir un sacré boulot à effectuer. Ce n'est qu'une fois le risque évalué que Roxanne et son équipe autorisèrent la police à rentrer sur la scène de crime. Ça serait dommage de voir le feu reprendre de plus belle ou voir un arbre mort tomber sur un policier en service.
Une fois la police sur les lieux, les pompiers étaient retournés à leur véhicule, attendant si jamais l'unité en charge du crime avait besoin d'informations sur l'incendie.

Roxanne vit Ainsley allée sur la scène de crime, en la voyant rentrer dans le bois avec ses talons hauts, cela fit sourire la louve. Des talons dans une forêt ? C'était bien le genre d'Ainsley, mais cette dernière pouvait paraître chic et être complètement libre de ses mouvements, donc des talons dans de la terre humide à cause de l'arrosage excessif des pompiers ne sera pas du tout un problème pour elle.

La jeune femme était en pleine discussion quand elle vit la médecin légiste revenir vers le cordon de police et se diriger vers les pompiers. Roxanne coupa court à sa discussion et alla à la rencontre d'Ainsley. En parcourant les quelques mètres, la louve se dit qu'elle devait avoir une sale tête, couverte de suie, ça allait contraster avec la jolie médecin légiste, mais cela ne l'empêcha pas de sourire en guise de réponse au « Bonsoir » de la demoiselle.

- Vampires ? Je sais que ça cours les rues en ce moment ce genre de crime, mais là c'est quand même surprenant de les voir incendier la zone. C'est de l'inconscience, eux aussi aurait pu y passer.

Roxanne n'avait rien contre les vampires, enfin pas tous. Certains étaient bons, d'autres non, comme chez les loups-garous, comme chez les êtres humains. En somme : le propre de l'humanité. Mais bon, elle n'était pas l'enquêtrice, l'alpha ne se contentait que des enquêtes d'incendies : ce qui a mis le feu, aider la police à trouver le pyromane qui a fait ça et c'était tout.

- Tu vas réussir à prouver quelque chose quand même avec les corps ? Ils sont vraiment dans un sale état. L'incendie avait déjà bien entamé la zone avant qu'on arrive, ils ont brûlé pendant un bon moment.

Elle regardait la rouquine, affichant une petite mine concernée tout de même. Le principal dans cette affaire, peu importe qui avait commis cet acte ignoble, c'était de l'arrêter.

_________________
— It's to easy being a monster
I learned everyone dies alone. But if you meant something to someone. If you helped someone. Or loved someone. If even a single person remembers you, then maybe you never really die.  × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leavealighton.forumactif.com/t59-roxanne-falsworth-there-is-always-a-bleaker-side#147
avatar
sang frais

✖ messages : 41
✖ double compte : Saoirse Domhnall, Margaret Carstairs
✖ crédits : tearsflight avatar


Répertoire des liens et des rps
Répertoire de liens et de RPS:

MessageSujet: Re: and I need some kind of sign ft. roxanne falsworth   Lun 11 Juin - 13:26

« Vampires ? Je sais que ça court les rues en ce moment ce genre de crime, mais là c'est quand même surprenant de les voir incendier la zone. C'est de l'inconscience, eux aussi aurait pu y passer. » J'expirais bruyamment, pour évacuer et reprendre un peu de contenance. J'avais outrepassé mon droit de réserve - si l'on considérait cet échange comme strictement professionnel, et regrettais aussitôt cette soudaine véhémence. Un peu de discrétion, que diable ! « Tu vas réussir à prouver quelque chose quand même avec les corps ? Ils sont vraiment dans un sale état. L'incendie avait déjà bien entamé la zone avant qu'on arrive, ils ont brûlé pendant un bon moment. » Je retirais les gants tâchés de cendre que je jetais délicatement dans la poubelle dédiée aux déchets médicaux, profitant de ces quelques instants de répit pour répondre poliment, alors que je brûlais d'envie de dire « ne vois-tu pas qu'il s'agit des vampires, qu'il s'agit toujours des vampires ? », « il me faudra d'abord les reconstituer, ils sont en morceaux. » Fis-je avec détachement, pivotant la tête vers les ASPTS qui s'affairaient, excités comme des puces, à exécuter les tâches que j'avais indiqué en terminant mon expertise partielle - nous attendions tous mon autopsie avec impatience.

« Anyway. » Dis-je en dressant un mince sourire sur mes lèvres, alors que j'avançais de quelques pas dans la direction de Roxanne. « Je crois que j'ai bien besoin de boire un verre. Je peux t'en offrir un ? Si tu connais quelque chose dans le coin... j'ai suivi mon GPS et je ne sais pas très bien ce qu'il peut y avoir par ici. » Ne croyez pas que j'éprouve une certaine forme de dédain envers la périphérie des grandes-villes - hors métropole, s'entend, je ne connais que très peu Seattle pour y vivre depuis quelques mois seulement. Pourtant, je ne vivrais hors du centre-ville pour rien au monde. Si l'on considérait le quartier industriel comme une zone de non-droit, c'était cent fois pire à l'extérieur de la ville. Et notamment près de la péninsule olympique...

_________________
Il n'y a pas d'âge pour réapprendre à vivre. on dirait même qu'on ne fait que ça toute sa vie : repartir, recommencer, respirer à nouveau. comme si on n'apprenait jamais rien sur l'existence, sauf parfois une caractéristique de soi-même, une endurance, une vaillance, une légèreté, quand ce n'est pas une impuissance, une lâcheté. ▵ code by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leavealighton.forumactif.com/t18-ainsley-pierce-il-n-y-a-pas-d-age-pour-reapprendre-a-vivre
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: and I need some kind of sign ft. roxanne falsworth   

Revenir en haut Aller en bas
 
and I need some kind of sign ft. roxanne falsworth
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» chanson signée
» Le "baby sign"
» comptines signées
» RDC : trois textes signés entre la République Démocratique du Congo et le M23, au Kenya
» Quelle formation pour être Responsable Désignée ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEAVE A LIGHT ON. :: SEATTLE :: Aux alentours de Seattle-
Sauter vers: